Cet article a pour origine le site « bodhiyuga.net » qui est aujourd’hui fermé mais dont le contenu a été très aimablement mis à disposition de tous. Vous trouverez le texte et le MP3 de la méditation en bas de page et dans l’espace de téléchargement gratuit.

Bonjour cher-e Ami-e, et bienvenue à toi dans cet exercice de méditation guidée. Fais en sorte de ne pas être dérangé-e durant la durée de la séance. Prends une position bien confortable. Ferme les yeux, en signe de retrait du monde extérieur. Pour commencer, relâche bien ton ventre afin de permettre à ta respiration de redevenir naturelle, silencieuse, harmonieuse. Ressens les mouvements de flux et de reflux de l’air, comme les vagues à la surface d’un océan paisible. Tu vas maintenant exécuter quelques respirations profondes et conscientes. Respire en conscience, lentement, silencieusement. Ressens intensément les sensations que te procure ta respiration. Puis maintenant, reprends un rythme respiratoire normal. Laisse ta respiration redevenir entièrement naturelle.

Maintenant, tu vas pouvoir passer chaque partie du corps en revue, afin de bien relâcher tous les muscles, toutes les zones. Pour commencer, porte ton attention sur ton front. Ressens-le intensément, et en conscience, apporte-lui la détente, le calme. Fais de même pour le contour de tes yeux. Desserre bien tes mâchoires. A chaque étape, reste bien en contact avec les sensations de chaque zone. Au besoin, tu peux contracter les muscles pour ensuite mieux les relâcher et ressentir cette sensation agréable de détente les imprégner. Relâche toutes les tensions dans ta nuque et dans tes épaules, cette zone qui a tendance à se contracter sous l’effet du stress et des pensées parasites. Fais de même avec la zone de ton thorax. Libère-la de toutes tensions. Puis maintenant les muscles du dos. Tu descends le long de ton dos et tu dénoues tous les noeuds, toutes les tensions. Toutes les crispations s’évaporent. Tu t’ancres toujours plus profondément dans le calme et la détente. Ensuite, tu détends le bras droit, le biceps, l’avant-bras, la main et les doigts. Maintenant, le bras gauche, le biceps, l’avant-bras, la main et les doigts. Puis la jambe droite, la cuisse, le mollet, le pied. Ressens le contact de ton pied droit posé sur le sol. Puis la jambe gauche, la cuisse, le mollet, le pied. Ressens le contact de ton pied gauche avec le sol. En conscience, ressens la zone de ton bassin et libère-la également de toutes les tensions éventuelles, relâche les muscles fessiers, les hanches.

Reprends maintenant contact avec ta respiration, tout particulièrement dans ton ventre. Ressens bien les sensations au passage de l’air dans ton ventre. Détends, relâche bien ton ventre. Ainsi, ta respiration retrouve son rythme naturel, harmonisant. Elle est calme, libre et régulière. Chaque inspiration, chaque expiration, régulière et naturelle, augmente ton état de relaxation.
Focalise à nouveau toute ton attention sur ton bras droit, et imagine qu’il devient lourd, lourd, très lourd, de plus en plus lourd. Tu le sens s’alourdir comme s’il devenait aussi lourd que du plomb, lourd, très lourd. Ensuite, tu portes ton attention sur ton bras gauche. Tu imagines cette même lourdeur dans le bras gauche, et tu sens ce bras 

s’alourdir, il devient lourd, très lourd, de plus en plus lourd, comme du plomb. Puis c’est la jambe droite. Elle aussi devient lourde, lourde, très lourde, comme du plomb, de plus en plus lourde. Ensuite la jambe gauche, elle aussi devient lourde, lourde, très lourde, de plus en plus lourde. Tes deux jambes sont lourdes et cette lourdeur remonte dans ton bassin, ton bassin est lourd, puis dans ton buste, ton buste est lourd, tout ton corps est lourd, très lourd. Tu le sens s’enfoncer, comme s’il était attiré par le centre de la terre, tellement lourd que tu as l’impression qu’il te serait impossible de le déplacer. Et cette lourdeur est synonyme de calme, d’une grande sérénité.

Puis, porte ton attention sur ton corps dans sa globalité, sens ta propre Présence, ici et maintenant. Apporte encore plus de détente à ton corps. Et tu ressens le bien-être que t’apporte ce relâchement. Prends conscience du changement d’état dans ton corps. La détente s’installe, tu t’ancres dans le calme et le relâchement. Tu peux amplifier cet état de détente et de paix en te suggérant trois fois intérieurement :

« Je suis profondément ancré-e dans la relaxation. Je suis détendu-e, calme, parfaitement paisible »

Maintenant, tu te concentres à nouveau sur ton bras droit, et tu imagines qu’il devient chaud, très chaud, agréablement chaud, tu sens cette onde de chaleur qui le parcourt, d’un bout à l’autre, chaud, agréablement chaud. Puis c’est ton bras gauche. Tu imagines cette même chaleur dans ton bras gauche. Il devient chaud, agréablement chaud. Ensuite, ta jambe droite, elle devient chaude, chaude, agréablement chaude, bien chaude. Après, la jambe gauche, elle devient chaude à son tour, chaude, bien chaude. Tes deux jambes sont chaudes et cette agréable chaleur remonte maintenant dans ton bassin. Ton bassin devient chaud, chaud, puis ton buste, ton buste est chaud, chaud, agréablement chaud. C’est tout ton corps qui devient chaud, agréablement chaud. Et cette douce chaleur t’apporte encore plus de calme, encore plus de sérénité. Ressens le bien-être dans ton corps. Tout ton corps est engourdi, tu ne le sens presque plus et cette sensation t’es très agréable. Ton esprit a quant à lui gardé toute sa lucidité, toute sa vigilance. Tu es au plus profond de ta détente.

1. Maintenant, en restant bien ancré-e dans la relaxation, tu peux imaginer la scène de vie qui génère de l’anxiété. Imagine-toi vivre cette situation, comme si tu y étais, ici et maintenant, pendant une vingtaine de secondes. Puis maintenant cesse de visualiser et reviens à la relaxation. Reprends contact avec ton corps, relâche bien toutes les parties qui auraient pu se crisper inconsciemment. Tu retrouves la détente et le calme intérieur (1 minute).

2. Puis, une deuxième fois, tout en restant bien ancré-e dans l’état de relaxation, visualise-toi dans cette situation source d’anxiété durant 20 secondes. Puis maintenant, abandonne la visualisation et reviens à la relaxation. Reprends contact avec ton corps, relâche bien toutes les parties qui auraient pu se crisper inconsciemment. Tu retrouves la détente et le calme intérieur (1 minute).

3. Puis, une troisième fois, tout en restant parfaitement détendu-e, imagine-toi vivre cette situation confrontante (20 secondes). Puis maintenant cesse de visualiser et reviens à la relaxation. Reprends contact avec ton corps, relâche bien toutes les parties qui auraient pu se contracter inconsciemment. Tu retrouves la détente et le calme intérieur, très facilement (1 minute).

4. Puis, à nouveau, tout en restant profondément relâché-e, visualise-toi dans cette situation source d’anxiété durant 20 secondes. Puis maintenant, abandonne la visualisation et reviens à la relaxation. Reprends contact avec ton corps, relâche bien toutes les parties qui auraient pu se crisper inconsciemment. Tu retrouves la détente et le calme intérieur (1 minute).

5. Enfin, une cinquième et dernière fois, en restant toujours bien ancré-e dans l’état de relaxation, visualise-toi dans cette situation confrontante (20 secondes). Puis maintenant cesse de visualiser et reviens à la relaxation. 

Si tu as encore ressenti de l’anxiété lors de la cinquième visualisation, il te faudra répéter l’exercice une nouvelle fois un autre jour en reprenant la même visualisation, avec les mêmes stimuli. Par contre, si tu n’as plus ressenti aucune émotion de peur, même légère, tu peux considérer que cette mémoire a été libérée, et lors de la prochaine séance, tu pourras choisir une autre scène de vie et d’autres stimuli.

Maintenant, reprends contact avec ton corps, relâche bien toutes les parties qui auraient pu se contracter inconsciemment. Tu retrouves la détente et le calme intérieur, très facilement. Focalise toute ton attention sur ton champ d’énergie dans sa globalité. S’il y a des sensations qui attirent ton attention dans ton corps, ressens-les sans les juger, sans les étiqueter. Tu restes bien ancré-e dans le silence intérieur.
Afin de te libérer de tous résidus émotionnels de peur qui auraient pu imprégner tes énergies durant l’exercice, imagine que tu te situes au centre d’une sphère de lumière blanche étincelante, d’un diamètre d’environ 5 mètres. Imagine maintenant que cette lumière blanche se met à tournoyer très rapidement dans le sens des aiguilles d’une montre, comme si tu trouvais dans une tornade de lumière blanche.

La lumière te nettoie sur tous les plans de ton Être. Elle tournoie très vite, de plus en plus vite, en toi et autour de toi. Dans cette tornade de lumière blanche, tu peux distinguer de minuscules particules ayant l’éclat du diamant. Elles effacent toutes charges émotionnelles négatives. Elles purifient ton aura, ton corps émotionnel, ton corps étherique et ton corps physique. Tes méridiens, tes chakras, ton système nerveux, tes organes, tes cellules, ton sang, tes glandes, tout est nettoyé et harmonisé par cette puissante lumière blanche.

Tout en te concentrant sur cette lumière scintillante, écoute attentivement le son « OM » qui va maintenant être prononcé par salve de sept, et qui va augmenter l’intensité de ce nettoyage énergétique.

Pendant quelques instants, ressens intensément ce qui se passe en toi-même. Accueille les sensations telles qu’elles sont. Apprécie ce moment de reconnexion avec ta propre Présence.

L’exercice touche maintenant à sa fin. Tu vas pouvoir reprendre contact progressivement avec le monde extérieur. Garde toutefois les yeux fermés encore quelques instants. Je vais compter jusqu’à dix et au fur et à mesure que je vais compter, la tonicité va revenir dans ton corps. A dix, ton corps aura retrouvé toute sa tonicité. Je compte, un, l’impression de lourdeur ressentie toute à l’heure disparaît, elle fait place à la légèreté. Ressens cette sensation de légèreté dans tout ton corps. Deux, l’engourdissement s’atténue dans tes deux bras. Trois, quatre, il s’atténue dans tes deux jambes. Cinq, six, il s’atténue dans ton bassin, dans ton buste. Sept, huit, il est de moins en moins fort dans tout ton corps. Neuf, dix, l’engourdissement a totalement disparu. Ton corps a retrouvé toute sa tonicité, toute sa vitalité. Maintenant, tu peux commencer à bouger progressivement, tes mains, tes pieds, tes bras, tes jambes. Fais les gestes en conscience, lentement. Tu peux t’étirer si tu le souhaites, et faire quelques respirations profondes. Et quand tu en as envie, ouvre les yeux. Tu es en pleine forme…

 

VERSION TELECHARGEABLE

DU TEXTE ET DU MP3

Suivez notre actualité !

Inscrivez à notre newslettre pour ête informé(e)s de dernières activités du site !

Ateliers, Formations, Évènements, soyez toujours les premiers au courant !

Votre inscription à la newsletter est effectuée ! A très vite !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
X
X